La passion au menu

Ce vendredi midi, outre l’inauguration officielle de la Brasserie du lycée hôtelier en présence de nombreux partenaires et élus, l’Institution organisait une table ronde sur le thème « comment rendre attractive la filière hôtellerie-restauration? ».

Un débat qui s’impose à l’heure où 100 000 emplois ne sont pas pourvus et où quelques 250 000 salariés ont changé de voie depuis le début de la crise du Covid.

Ce temps avait été construit à travers des témoignages des élèves. Thomas, en terminal bac pro service a par exemple expliqué « je participer au bonheur des gens quand je suis au service ». Loona en 1er année de CAP Cuisine et qui rêve de décrocher un jour une étoile souhaite « qu’on parle de la passion, des bons côtés du métier, on apprend chaque jour c’est super ». Pauline et Dylan en BTS veulent eux « des diplômes plus proche de la réalité du métier et du terrain » et ajoutent de concert « il faut aller témoigner plus tôt dans les collèges pour donner envie ». Rémy de son côté, en bachelor et qui reprend ses études concède « il n’y a pas que la cuisine dans l’hôtellerie restauration, il y a plein de métiers. Cela doit être une passion, mais aussi l’envie de faire plaisir. Cela fait partie de notre patrimoine nationale ».

Des mots qui ont trouvé écho chez les professionnels présents, Mme Bricco, la Vice-Président de l’amicale des cafetiers hôteliers restaurateurs de Vienne expliquait « la tension dans le recrutement existe, surtout en service, il faut expliquer que serveur ce n’est pas juste amener une assiette, c’est bien plus. C’est le contact client, la vente… ».

A ses côtés, Jean-Marie Girault, Directeur Général du traiteur C Gastronomie a voulu rappeler « la tension dans nos métiers existait avant la crise, celle-ci l’a amplifié » et de poursuivre « oui, c’est de la passion qu’il faut, il faut être heureux de faire se travaille, et il faut toujours voir d’abord les bons côtés ».

Thierry Kovacs Maire de Vienne a lui rappelé l’importance de la gastronomie sur le territoire. Caroline Abadie, la députée de la circonscription a souhait à promouvoir et amplifier l’accompagnement des métiers en tension.

Enfin, Ségolène Guichard, Vice-Présidente en charge de la formation professionnelle à la région Auvergne Rhône a entendu le message sur l’effort de communication « nous allons travailler sur l’orientation en anticipant peut-être le message auprès des collégiens et leurs parents ». L’élue de terminer en saluant « l’envie et la passion des élèves au service et en cuisine » ce vendredi…

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
+ d'actualités
Demande de renseignement - La passion au menu